Hermes International a le vent en poupe aujourd’hui, grâce à deux nouvelles annoncées hier.

Tout d’abord, l'Association des actionnaires minoritaires (Adam) a été déboutée par le tribunal de commerce de Paris de sa demande de priver de droits de vote les membres de la famille Hermès, détenteurs de 72% du capital de la société, à l'assemblée générale annuelle. Ces derniers avaient été accusés de ne pas avoir déclaré de franchissement de seuils, alors même qu’ils plaidaient par ailleurs l’action de concert pour obtenir une dérogation sur la création d’un holding sans faire d’OPA.

Le tribunal a argué notamment que les conditions n'étaient pas réunies tant sur la formulation de la demande que sur le caractère d'urgence. Il a reconnu cependant le droit d'agir de l'Adam, contesté par les avocats de la famille Hermès.

Par ailleurs, la société de luxe a racheté entre le 7 juin et le 1er juillet 100 millions d'euros de ses propres actions à un prix compris entre 182 et 199 euros, en vue de les distribuer gratuitement au personnel de la maison.