FedEx a accepté de payer 3 millions de dollars de salaires et d’intérêts à 21 635 plaignants qui auraient été victimes de discrimination lors de leur procédure de recrutement au sein de deux entités de FedEx, FedEx Ground Package System et FedEx SmartPost.
Par ailleurs, la firme a décidé d’étendre ses offres d’emplois à 1703 plaignants.

A l’occasion d’une inspection, les membres du département du travail américain se sont aperçus que les procédures de recrutement et de sélection de FedEx étaient discriminantes sur la base du sexe, ou de la nationalité dans 23 filiales de 15 pays.
«Les allégations ont été basées sur une analyse de statistiques, plus que sur des plaintes ou des investigations » avance la direction de FedEx. « Nous avons admis de payer 3 millions de dollars pour éviter une action en justice certainement longue et couteuse. Cependant nous ne reconnaissons pas les charges de discrimination retenues pour certaines de nos filiales».

Au-delà de ce règlement de 3 millions de dollars, FedEx aurait consenti à adopter des réformes en vue de corriger les pratiques de recrutement discriminantes, de développer et de mettre en œuvre des opportunités de formation équivalentes pour tous les employés, de lancer des process de surveillance et d’engager un consultant extérieur pour mener une vérification appropriée.

A noter qu’un peu plus tôt dans la journée, FedEx a publié des résultats trimestriels en forte progression en glissement annuel. Les profits ont plus que doublé.