L’Oréal a fait mieux que prévu en termes de chiffre d'affaires au premier trimestre. Ses ventes mondiales ont augmenté de près de 10% à 5,64 milliards d’euros. A taux de change constants, la croissance ressort à 6,4%, alors que les analystes l’anticipaient autour de 5%.

« Toutes les divisions et toutes les zones géographiques sont en expansion. Le marché cosmétique mondial reste porteur, et l'ensemble des marques sont bien orientées », a commenté le PDG du groupe, Jean-Paul Agon, dans un communiqué.

La division luxe (Lancôme, YSL Beauté, Kiehl’s…) a enregistré une croissance de 12,2% au premier trimestre tandis que les produits grand public (Garnier, etc) étaient en progression de 7,2%.

« Sans être extrapolables, et malgré un environnement économique qui reste incertain, ces premiers mois renforcent notre confiance dans la capacité du groupe à surperformer le marché en 2012, améliorer ses positions mondiales, et réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats », a précisé Jean-Paul Agon.

Les analystes de JP Morgan ont relevé leur objectif de cours à 108 euros contre 97 précédemment, tandis que Standard & Poor's Equity Research vise désormais 99 euros contre 86 auparavant.

Vers 15h50, le titre s’apprécie de 1,8% à 92,7 euros, sur un marché en baisse de près de 2% (toutes les autres valeurs du CAC 40 sont en baisse).