LVMH ne voit toujours pas de signe de ralentissement de ses ventes malgré la crise qui frappe l’Europe et en dépit des incertitudes sur la croissance chinoise en 2012.

Les chiffre d'affaires du numéro un mondial du luxe a progressé de 25% au premier trimestre sur un an, à 6,6 milliards d’euros. Cette performance est due au dynamisme des ventes aux Etats-Unis et en l’Asie mais aussi à une évolution favorable des taux de change. La croissance organique ressort cependant elle aussi en hausse, à +14%.

Les analystes interrogés par Bloomberg tablaient en moyenne sur un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros et une croissance organique légèrement supérieure à 12%.

« Dans un environnement économique qui reste incertain en Europe, LVMH continuera à concentrer ses efforts sur la mise en valeur de ses marques, maintiendra une stricte maîtrise des coûts et ciblera ses investissements sur la qualité, l’excellence et l’innovation de ses produits et de leur distribution », indique le groupe dans un communiqué.

Le titre a pris plus de 17% depuis le 1er janvier poursuivant sa hausse de l’année 2011. Ce matin les investisseurs prennent leurs bénéfices : vers 10h35, l’action recule de 0,9% sur un marché en baisse de 0,4%.