Dans un bref communiqué, Lafuma « confirme un recul important de son activité qui affectera significativement son résultat ainsi que la valeur de ses actifs pour l'exercice 2012/2013 ». Le groupe d’articles de sport avait fait dévoilé fin janvier une chute de près d'un quart (-24,5%) de son chiffre d'affaires au premier trimestre clos fin décembre, résultat d’une conjoncture morose en Europe et d’une forte baisse des ventes de son activité de surf Oxbow.

« Dans ce contexte, le conseil d'administration a décidé de ne pas procéder dans l'immédiat à l'augmentation de capital annoncée le 15 janvier 2013, afin de réorganiser préalablement l'intégralité de la structure de financement », précise le groupe ce jeudi.

L’augmentation de capital devait permettre au suisse Calida, devenu actionnaire principal de Lafuma en début d’année suite au rachat des parts de la famille fondatrice, de pratiquement doubler sa participation tout en contribuant au désendettement du groupe.

Reportée sine die, l’opération n’est cependant pas abandonnée. La direction du groupe, désormais contrôlée par Calida, précise qu'elle demandera à ses actionnaires lors de la prochaine assemblée générale du 20 mars de relever le montant de l'opération à 60 millions d'euros, un niveau quasi équivalent à la capitalisation de l'entreprise. Cette levée se ferait avec maintien des préférentiels de souscription (de Calida), précise-t-elle.

En attendant d’en savoir plus sur cette restructuration financière, les investisseurs font la grimace. Vers 15h20, le titre chute de 5,5% sur un marché parisien en hausse de 0,5%.