Carrefour a signé un chiffre d'affaires en nette hausse en données comparables au troisième trimestre, marqué par une progression des ventes de tous ses formats en France et par une nouvelle progression en Chine.

Le chiffre d’affaires du premier distributeur européen s’est monté à 21,1 milliards d'euros, en hausse de 2,7% à taux de changes constants (-1,3% à taux de change courants).

Les ventes en France, qui pèsent pour 40% des revenus du groupe, affichent une progression de 3,3% (hors effets de change et hors essence). « L'image prix de Carrefour s'améliore et les ventes alimentaires dans les hypers affichent une hausse sur quatre trimestres d'affilée », s’est félicité le directeur financier du groupe Pierre-Jean Sivignon, lors d'une conférence téléphonique. Ailleurs en Europe, les ventes « continuent d’être affectées par une consommation difficile » et s’inscrivent en baisse de 2,7%.

Heureusement pour Carrefour, le reste du monde offre de belles opportunités de
croissance. Les ventes sont en forte hausse au Brésil (+8,8%) et augmentent également en Chine pour le deuxième trimestre consécutif (+1,1%).
Ces performances devraient rassurer les investisseurs sur la capacité du groupe à améliorer encore ses marges au second semestre, après une progression déjà nette au premier. Le directeur financier a jugé "raisonnable" le consensus des analystes sur le résultat opérationnel courant 2013 (de 2,19 milliards d'euros), hors forte dégradation des parités de change.

Vers 17h00, le titre caracole en tête du CAC 40, gagnant 3,1% sur un marché en baisse de 0,3%.