Voilà qui ne devrait pas nuire à l’image de prestige de LVMH. Le numéro un mondial du luxe a confirmé mercredi son entrée au capital de la maison d’édition Gallimard moyennant un investissement de 25 à 30 millions d’euros selon Les Echos.

Gallimard a lancé mardi une augmentation de capital réservée à LVMH afin de réduire son endettement, qui se monte à environ 200 millions d’euros depuis le rachat de son concurrent Flammarion il y a un an.

« Je suis heureux qu’Antoine Gallimard ait choisi d’associer LVMH à l’avenir de son groupe. Nous partageons la même vision du développement de nos maisons fondée sur leur histoire prestigieuse, leur caractère familial et le talent des équipes qui les animent », a déclaré Bernard Arnault, PDG de LVMH, cité dans un communiqué.

Afin de préserver le caractère familial de l’entreprise, LVMH s’est engagé à ne pas dépasser les 15% du capital. Toujours selon Les Echos, Antoine Arnault, le fils de Bernard Arnault, siégera au conseil d’administration de Madrigall, la holding coiffe Gallimard et Flammarion.