Alors qu’il doit boucler ce mois-ci le rachat de 8% de son propre capital à Nestlé, L’Oréal dispose encore de fonds pour d’éventuelles acquisitions. Il vient de le prouver avec le rachat de la société américaine NYX Cosmetics. « NYX est devenue l’une des sociétés de maquillage enregistrant la plus forte croissance aux États-Unis car elle s’adresse à un segment porteur de consommatrices connectées. En 2013, NYX a enregistré un chiffre d’affaires de 72 millions de dollars et une croissance de 46% par rapport à 2012. A fin mai, sur les 12 derniers mois, les ventes ont continué à progresser rapidement pour atteindre 93 millions de dollars, soit une progression de 57% sur un an », a fait savoir le numéro un mondial des produits de beauté, sans dévoiler le montant de l’opération.

Dans une interview à Bloomberg TV, le PDG de L’Oréal Jean-Paul Agon s’est dit « confiant de trouver d'autres opportunités cette année ou l'année prochaine », sans pour autant grever sa trésorerie. « Nous sommes assez doués pour prendre en charge des marques au début de leur développement et pour les rendre énormes », a-t-il affirmé.

Dans un autre entretien avec l’agence Reuters il a reconnu que le marché américain des cosmétiques était atone depuis le début de l’année tandis que la reprise se confirme en Europe. « Cette année, nous allons avoir un marché nord-américain plutôt en ralentissement, des émergents qui ralentissent un peu aussi (...) mais avec une bonne nouvelle en Europe de l'Ouest », a-t-il souligné. Il maintient cependant sa prévision d’une croissance de 3,5% à 4% du marché mondial des cosmétiques et son objectif de faire mieux que le marché.