138 pence, 150 pence, 153 pence, 160 pence… le bras de fer entre la Fnac et Conforma pour le rachat de Darty a pris des allures de combat de boxe ce jeudi. Au plus grand bonheur des actionnaires du "contrat de confiance" dont le cours a pris de 29% sur une seule séance. A 1,95 euros ce soir, la capitalisation boursière du groupe atteint 1,03 milliard d'euros. Et elle risque encore de grimper.

La dernière offre de Conforama, reçue en milieu d'après-midi, valorise la société à 1,09 milliard contre 1,04 milliard pour celle de la Fnac. Des chiffres qui ont de quoi faire sourire tant ils dépassent l'offre initiale de la Fnac, à 720 millions d'euros.

Le distributeur de produits culturels et de loisirs s'est allié à Vivendi pour pouvoir contrer l'offensive du groupe sud-africain Steinhoff, propriétaire de Conforama (voir notre article). La Fnac voit dans ce rapprochement avec Darty "une opportunité stratégique majeure " qui lui permettrait de dégager des économies annuelles d'environ 130 millions d'euros (initialement chiffrées à 85 millions). De son côté, le conseil d'administration de Conforama ambitionne "de créer un leader français de la distribution de produits et accessoires de la maison, opérant sous des marques bien établies et complémentaires"

Les syndicats avaient émis de vives inquiétudes à l'annonce du projet de rachat par la Fnac, en septembre, craignant des suppressions d'emplois. Darty a pris note jeudi midi de la révision des offres de ses deux prétendants, ajoutant que son conseil d'administration "allait soigneusement les examiner, avant de faire en temps voulu une nouvelle recommandation aux actionnaires".