Interview de Jean-François Boucher : PDG de Mr.Bricolage

Jean-François Boucher

PDG de Mr.Bricolage

Notre réseau vise un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2014

Publié le 15 Mars 2011

Comment s’est déroulée l’année 2010 pour le groupe Mr.Bricolage ?
Nous sommes assez satisfaits de l’année écoulée. Sur un marché du bricolage encore difficile, nous avons enregistré une croissance de 3,2% de notre chiffre d’affaires et une progression de 30% de notre résultat opérationnel. L’intégration du réseau Les Briconautes/Les Jardinautes (ndlr : racheté fin 2009) s’est bien déroulée, puisque nous n’avons enregistré aucune défection parmi les commerçants indépendants réunis sous ces enseignes. Grâce à sa centrale d’achats, Mr.Bricolage est le seul à pouvoir offrir une offre complète et adaptée de services à l’ensemble de ses commerçants indépendants.

Quels sont vos principaux objectifs cette année ?
En 2011, nous prévoyons d’ouvrir 24 magasins Mr.Bricolage, dont trois à l’étranger (deux en Belgique et un au Maroc), trois Briconautes et un magasin pilote avec L’Entrepôt du Bricolage. Nous allons par ailleurs généraliser notre marque distributeur, « Point B » à toutes nos enseignes, avec l’objectif de faire passer sa part dans le chiffre d’affaires de 11% aujourd’hui à 20% d’ici quatre ans. Par ailleurs nous lançons un service de location de matériel en partenariat avec Kiloutou. L’objectif est une nouvelle progression du résultat opérationnel cette année, en ligne avec celle du chiffre d’affaires.

Quelles sont vos perspectives de croissance à moyen terme ?
Nous souhaitons accélérer notre développement sur le marché du bricolage de proximité. L’engouement des particuliers pour le bricolage est une tendance de fond qui ne se dément pas. C’est pourquoi nous investissons dans notre réseau. L’objectif est d’atteindre en 2014 un chiffre d’affaires de l’ensemble de nos enseignes de 2,5 milliards d’euros, contre 2,1 milliards actuellement, et une marge opérationnelle (ndlr : pour le groupe Mr.Bricolage) de 8% contre 6,9% aujourd’hui.

Mr.Bricolage a accédé le 24 janvier au compartiment B de la Bourse de Paris, qui regroupe les émetteurs ayant une capitalisation boursière comprise entre 150 millions d'euros et 1 milliard d'euros. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
En dépit de la crise financière, qui, depuis fin 2008, confère à l’action Mr.Bricolage une valorisation inférieure à son actif net par action, la Bourse reste un véritable enjeu pour Mr.Bricolage. L’entrée au compartiment B de la Bourse de Paris est pour nous une forme de reconnaissance, car elle souligne la capacité de croissance rentable du groupe. Sur les trois dernières années, nous avons ainsi augmenté significativement notre bénéfice, nos capitaux propres ainsi que notre dividende.

Propos recueillis par François Schott