Interview de Jean-François Boucher : PDG de Mr Bricolage

Jean-François Boucher

PDG de Mr Bricolage

80% des clients préparent leur achat sur internet

Publié le 10 Septembre 2012

Mr Bricolage a fait état d’une baisse de 0,3% de son chiffre d’affaires au premier semestre, avec un repli de 8,3% de son résultat opérationnel. La crise est-elle passée par là ?

Je ne crois pas qu’on puisse dire que la crise rattrape notre activité. Au premier semestre, deux facteurs ont impacté le chiffre d’affaires de nos magasins : la météo pluvieuse des mois d’avril-mai et le plan de restructuration de nos magasins intégrés, notamment la cession de deux magasins qui a par contre permis une amélioration de la rentabilité. Notre résultat avant impôt a ainsi progressé de près de 4% à 14,7 millions d’euros. L’entreprise a par ailleurs poursuivi son désendettement ainsi que le déploiement de nouveaux services aux réseaux et aux clients, comme la pose à domicile.

Vous n’avez pas donné d’indications sur l’atteinte de vos objectifs annuels, pourquoi ?


Au vu de la faible visibilité sur l’environnement actuel, nous ne commentons pas les objectifs annuels fixés en début d’année. Juillet a été difficile en raison de la météo et le mois d’août, malgré une belle météo a été décevant. D’où une certaine prudence. Cela dit, nous restons assez confiants car la maison apparaît comme un refuge en période de crise et le marché de la rénovation et de l’aménagement souffre beaucoup moins que celui de la construction. Quel que soit l’environnement économique, nous allons poursuivre le développement de notre réseau, afin de renforcer encore le maillage du territoire, afin de rester le leader sur le marché de la proximité.

Vous avez racheté récemment deux sites de vente en ligne (Les Jardins de Catherine/La Maison de Catherine). Internet est-il un nouvel axe de développement ?

Nous avons effectivement lancé un nouvel axe stratégique avec l’acquisition d’une société internet exploitant deux sites à forte notoriété : Les Jardins de Catherine et la Maison de Catherine. Mr Bricolage n’avait pas de site de vente en ligne, ni même de site avec un référentiel produit. Or, 80% des clients préparent aujourd’hui leur achat sur internet. Nous allons profiter du savoir-faire de ce ‘pure player’ internet, en dupliquant le site Les Jardins de Catherine avec celui de Mr Bricolage. Nos clients pourront faire leurs achats en ligne et être livrés chez eux ou dans l’un de nos 600 magasins. Il s’agit pour nous d’un relais de croissance immédiat, qui va nous permettre de nous rapprocher encore de nos clients.

Quel sera l’impact de l’acquisition des Jardins de Catherine sur vos résultats ?


Le prix d’acquisition est de 11, 25 millions d’euros pour 75% du capital, pour une valeur d’entreprise de 15 millions (ndlr : 25% restent aux mains des fondateurs). L’impact sur notre résultat ne sera pas significatif en 2012. La société Les Jardins de Catherine génère un chiffre d’affaires annuel de 25 millions d’euros TTC et est proche du seuil de rentabilité.

Propos recueillis par François Schott