Espace Distribution - News, articles, interviews et dossiers

Europacorp enregistre une perte de 30 millions d'euros

Publié le 30 Juin 2011

Copyright © 2021 Reuters

PARIS (Reuters) - EuropaCorp, la société de production de Luc Besson a annoncé jeudi une perte de 30,2 millions d'euros pour l'exercice 2010-2011, en raison notamment de l'échec à l'international des deux derniers volets de la saga " ARTHUR et les Minimoys" et des coûts liés à la réorganisation.

-

PARIS (Reuters) - EuropaCorp, la société de production de Luc Besson a annoncé jeudi une perte de 30,2 millions d'euros pour l'exercice 2010-2011, en raison notamment de l'échec à l'international des deux derniers volets de la saga " ARTHUR et les Minimoys" et des coûts liés à la réorganisation.

Le groupe de production et de distribution cinématographique, créé en 1999, table en revanche sur un retour à une croissance "pérenne et rentable" grâce à l'augmentation de la présence des films à l'international et une diminution des frais généraux.

"La réalisation du plan d'actions stratégiques nous permet de renouveler notre confiance dans l'objectif de retour à la profitabilité pour l'exercice 2011-2012," a déclaré le directeur général du groupe Christophe Lambert dans un communiqué.

Le studio, qui a notamment produit "Taxi", "Le Cinquième Elément" et "Le Transporteur", a présenté en mai dernier un plan stratégique sur trois ans qui doit lui permettre de renouer avec les bénéfices, après le caractère exceptionnel des pertes sur la saga ARTHUR .

"Ce plan conduit notamment à l'augmentation de la part récurrente et internationale de notre chiffre d'affaires," a souligné Christophe Lambert.

Le studio enregistre la montée en puissance de la production télévisuelle, qui a en 2010-2011 contribué pour la première fois au chiffre d'affaires, à hauteur de 16 millions d'euros, soit 9% des 178,7 millions d'euros de revenus du groupe.

Vers 12h30, l'action est en hausse de 2,85% à 3,97 euros jeudi, portant sa capitalisation boursière à environ 80,6 millions d'euros. Le titre a cédé près de 12% depuis le début de l'année, après avoir cédé environ 30% en 2010.

Mehdi-Nicolas El Moueffak pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Reuters