Le géant américain General Electric (GE) a prévu de racheter 90% du capital du groupe français Converteam pour un montant de 3,2 milliards de dollars, soit autour de 2,27 milliards d'euros. La finalisation de cette transaction, qui reste soumise à l’obtention du feu vert des autorités compétentes, est prévue pour le troisième trimestre 2011.

Les 10% restants devraient être conservés par l'équipe de direction de Converteam dans un premier temps, puis pourront être rachetés par GE d'ici deux à cinq ans. Le montant que paiera General Electric, pour cette participation de 10% dans le spécialiste français de la conversion électrique, ne devrait pas dépasser 480 millions de dollars. Toutefois, le prix des actions sera déterminé notamment en fonction de la date de la vente et des résultats de la société, ainsi que d'autres facteurs.

Converteam représente environ 5 300 employés, répartis dans plus de 17 pays. En 2010, le groupe français a dégagé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros, et affiché des commandes en hausse de 36% environ par rapport à 2009.

Ce rachat va donner la possibilité à GE de renforcer son portefeuille et 'd'offrir des solutions intégrées à ses clients' dans les secteurs gazier, pétrolier et électrique, ainsi que dans le solaire, les métaux et mines, a indiqué John Krenicki, PDG de GE Energy. De son côté, Pierre Bastid, PDG de Converteam, a estimé que cette opération va permettre à son groupe 'de se développer et de croître encore davantage', notamment dans les pays émergents.

Pour l’instant, Pierre Bastid et le directeur général adjoint, Florent Battistella, resteront 'des actionnaires importants de Converteam'.