Le conseil de surveillance de Schneider Electric a pris acte le 28 juillet de la démission de M. Anand Mahindra de son mandat de membre du conseil de surveillance. Entré au conseil de surveillance du groupe français à l'automne dernier, M. Mahindra justifie sa décision par les conflits d’intérêts qui « pourraient survenir » du fait de l’activité de Schneider Electric en Inde.

M. Mahindra n’est autre que le vice-président et directeur général du groupe Mahindra&Mahindra, un conglomérat indien présent notamment dans les secteurs automobile et de l’énergie. Schneider Electric affiche de fortes ambitions en Inde dans le domaine de la distribution d’électricité. Outre l'acquisition l'an dernier de T&D India (ex Areva), il a récemment racheté deux entreprises locales spécialistes des systèmes de câblage et des onduleurs (Digilink et Luminous).

Vers 10h55, l’action Schneider Electric chute de 3% sur un marché en baisse de 0,45%.