L'électricien américain TEP va donc s'associer à Areva Solar augmenter les capacités de sa centrale à Tucson, Arizona, en utilisant les générateurs de vapeur solaire de technologie CLFR (réflecteur à miroirs de Fresnel linéaires) d'AREVA.

L'objectif final est de produire jusqu'à 5 mégawatt (MW) d'électricité pendant les périodes de pointe sans émission de dioxyde de carbone (CO2). Au-delà, cette extension s'inscrit dans un vaste programme de TEP visant à accroitre sa capacité de production d'énergie solaire à plus de 200 MW d'ici fin 2014.

Pour l'heure, le projet actuel Solar Boost de Sundt permettra à TEP de tester l'intégration potentielle de la technologie CSP d'Areva Solar dans d'autres centrales, tandis qu'Areva renforce via ce partenariat son savoir-faire en matière de vapeur pressurisée et surchauffée.

Selon Areva Solar, "TEP est un leader national de l'énergie solaire et nous sommes heureux qu'ils aient choisi notre technologie CLFR pour étendre leur portefeuille d'énergie propre". Sentant le vent venir dans le bon sens, le directeur du groupe précise que "les projets Solar Boost tels que celui-ci prennent de l'ampleur aux États-Unis, comme dans le monde.

En tirant parti des infrastructures d'énergie existantes, ils permettent de fournir l'énergie nécessaire sans émettre de nouvelles émissions de CO2. C'est la raison d'être des installations conçues par AREVA Solar."

Car au-delà des centrales électriques à charbon, la technologie d'Areva Solar peut également être couplée à des centrales à gaz naturel ou à cycle combiné, ainsi que pour des installations solaires thermiques et hybrides.

Pour l'heure, la construction du projet Solar Boost de Sundt devrait débuter au printemps 2012 et l'installation devrait être opérationnelle d'ici début 2013.

(Avec Agences)