GDF Suez entend conserver « intégralement » sa participation de 35% dans Suez Environnement (ex Lyonnaise des Eaux), avec lequel il veut conclure un « accord de coopération » à l’échéance du pacte d’actionnaires, mi 2013, a indiqué mardi le PDG de GDF Suez.

« Le pacte d'actionnaires qui avait été conclu au moment de la mise en Bourse de Suez Environnement, donc de la fusion avec Gaz de France il y a cinq ans, vient à son terme et ne sera pas renouvelé », a expliqué Gérard Mestrallet sur France Info. « Mais nous gardons intégralement les 35 % que nous avons au capital de Suez Environnement et nous allons signer un accord de coopération industrielle et commerciale », a-t-il ajouté.

« Nous n’allons pas vendre d’actions Suez Environnement », a insisté M. Mestrallet.

GDF Suez avait annoncé la semaine dernière qu’il ne comptabiliserait plus à 100% les résultats de Suez Environnement dans ses comptes mais continuerait de soutenir la stratégie de développement mise en place par le management de Suez Environnement. Cette opération doit contribuer à réduire la dette de GDF Suez, qui a par ailleurs annoncé un plan d’économies de 3,5 milliards d’euros d’ici 2015.
Interrogé sur les conséquences sociales de ce plan, M. Mestrallet a confirmé qu'il ne se traduirait pas par un plan social. « Nous sommes un groupe qui, par sa dynamique, a fait le choix de s'adapter à la nouvelle donne économique mondiale donc nous nous transformons, nous nous adaptons », a-t-il expliqué ce matin sur France Info. « Mais, dans le même temps, nous sommes en croissance et cette croissance fait que, dans les trois ans qui viennent, nous allons embaucher plusieurs milliers de personnes dans le monde. »

Vers 11h40, le titre GDF Suez reste stable tandis que Suez Environnement s’adjuge 6,2%, sur un marché parisien en hausse de 0,8%.