Saft a lancé vendredi un avertissement sur bénéfices, le fabricant de batteries haute performance prévoyant désormais un excédent brut d’exploitation entre 90 et 95 millions d’euros pour l’année 2013 contre un objectif initial de 102 à 106 millions.

« La rentabilité du 1er semestre 2013 a été affectée par le niveau global des ventes, un mix produits défavorable mais aussi une augmentation des frais de R&D et de dépenses commerciales destinées à soutenir la croissance », a expliqué le groupe dans un communiqué. Quant au chiffre d’affaires, il est resté stable, la division Industrial Battery Group ayant enregistré une croissance de ses ventes alors que la division Specialty Battery a connu un ralentissement. « En raison des succès commerciaux enregistrés au 1er semestre 2013, le chiffre d’affaires du 2nd semestre sera en forte croissance », a également souligné le groupe.

Plusieurs analystes ont dégradé leur opinion sur le titre suite à ces annonces. HSBC a abaissé sa recommandation de 'surpondérer' à 'neutre' et son objectif de cours de 28 à 22 euros. Gilbert Dupont et Oddo ont quant à eux confirmé leur conseil ‘Alléger’.

Seule Société Générale a maintenu sa recommandation d’achat, estimant que les fondamentaux étaient préservés. « Le chiffre d'affaires issu des batteries lithium-ion devrait s'élever à 120 millions d'euros, comme indiqué précédemment, montrant que l'activité commerciale sur ces produits reste dynamique ». Le bureau d’études a légèrement ajusté son objectif de cours de 27 à 26 euros.

Vers 12h45, le titre cède 2,8% à 17 euros, après avoir chuté de près de 10% vendredi.