Air Liquide a publié mardi des résultats solides et globalement conformes aux attentes des analystes. Le chiffre d’affaires du spécialiste des gaz industriels et médicaux ressort en hausse de 0,9%, à 15,35 milliards d’euros, sur l’ensemble de l’année écoulée. Hors effets de change, il aurait augmenté de 4,5%. « La croissance de l’activité est principalement portée par le dynamisme des zones Amériques et AsiePacifique, les économies en développement et une activité Electronique vigoureuse. L’Europe reste contrastée mais enregistre une légère amélioration au dernier trimestre. Au global et à données comparables, toutes les branches d’activités Gaz & Services ainsi que l’Ingénierie & Technologie sont en progression au quatrième trimestre, comme sur l’année », indique le groupe dans un communiqué.

La branche Grande Industrie, en hausse de +3,6 %, bénéficie d’une demande soutenue en gaz de l’air et en hydrogène en Asie, en particulier en Chine, de la progression des ventes de gaz de l’air aux Etats-Unis et en Amérique latine et de la hausse des volumes d’hydrogène pour le raffinage en Europe du Nord. Les ventes dans le domaine de la Santé progressent également (+3,7%) avec une croissance à deux chiffres en Amérique du Sud et dans les économies en développement d’Asie. La demande est tirée par les besoins en santé à domicile (+5,5 %), malgré une pression sur les prix élevée en Europe, et reste soutenue sur le marché de l’hygiène (+6,1 %). Enfin les ventes de « gaz vecteurs » destinés à l’industrie électronique (panneaux solaires, etc) affichent un bond de 12% grâce à une forte demande en Chine et aux Etats-Unis.

Amélioration de la marge

Le groupe qui emploie 50 000 personnes à travers le monde et réalise la moitié de son chiffre d’affaires hors d’Europe a poursuivi la mise en œuvre de son plan d’économies. Les gains d’efficacité de 321 millions d'euros sont supérieurs aux objectifs annuels (250 millions). Ils ont permis une amélioration de la marge opérationnelle à 17,1% contre 16,9% en 2013. Quant au bénéfice, il ressort en hausse de 1,5% à 1,66 milliard d’euros.

« Dans un environnement 2014 inégal, et marqué par une évolution rapide des taux de change et du prix du pétrole brut, le groupe réalise une performance solide, en ventes, en marge opérationnelle et en cash flow », a commenté Benoît Potier, PDG d’Air Liquide, lors de la présentation de ces résultats. « La solidité du bilan, les investissements industriels en cours d’exécution, qui représentent 2,8 milliards d’euros, et les signatures de nouveaux contrats vont contribuer à la croissance des prochaines années », a-t-il ajouté. Le groupe vise une nouvelle hausse de son bénéfice net cette année. Air Liquide proposera à la prochaine assemblée générale le versement d’un dividende de 2,55 euros, sans changement par rapport à 2013, mais correspondant à une progression de 10,3% compte tenu de l'attribution en 2014 d'une action gratuite pour 10 détenues.

Vers 12h50 le titre cède 1,5% sur un marché parisien quasi stable. Certains investisseurs prennent leurs bénéfices après une hausse de 11% depuis le début de l’année.