Areva réduit la voilure en Allemagne. Le groupe nucléaire qui compte 5340 salariés et huit sites outre-Rhin, a annoncé son intention de supprimer environ 1500 postes d’ici 2017. D’après des sources syndicales citées par Les Echos, les effectifs doivent ainsi passer de 5126 « équivalent temps plein » fin 2014 à 3752 ETP fin 2017.

Cette réduction d’effectifs fait partie du « plan de compétitivité » dévoilé par Areva la semaine dernière, qui prévoit des économies d’un milliard d’euros sur les deux prochaines années. Le groupe mise sur des départs volontaires et des départs en retraite pour atteindre son objectif. Cependant les syndicats allemands s’inquiètent d’éventuelles fermetures d’usines. Selon Les Echos, « rien n’est exclu ».

Les activités d’Areva en Allemagne sont liées au nucléaire (conception et construction de centrales, assemblage de combustible) mais aussi aux énergies renouvelables (fabrication de turbines et autres composants d’éoliennes). Elles ont généré en 2010 un chiffre d’affaires d’environ un milliard d’euros, dont 42% à l’international. Le groupe n'a pas fait d'annonce sur une éventuelle réduction d'effectifs en France pour le moment.