Les pays producteurs de pétrole vont-ils s’entendre pour enrayer la chute des cours de l’or noir ? D’après le ministre russe de l’Energie, Alexander Novak, une réunion de l’Opep et d’autres grands producteurs pourrait se tenir le mois prochain à l’initiative de l’Arabie Saoudite, qui proposerait une réduction conjointe de 5% de la production.

Ces déclarations ont déclenché un vif rebond sur les marchés pétroliers, le baril de Brent repassant jeudi la barre des 35 dollars pour la première fois depuis le 5 janvier. Vers 16h il s’adjuge encore 5,9% à 34,9 dollars.

Si cette proposition se confirmait, il s’agirait d’un changement complet de stratégie de la part de l’Arabie Saoudite, premier producteur mondial. Jusqu'à présent l’Opep maintient un niveau élevé de production, quitte à laisser le cours du baril se déprécier, afin de décourager les producteurs de pétrole de schiste américains. Les cours ont chuté de 70% depuis un an et demi.