Le baril de pétrole se raffermit mercredi après deux jours de baisse, alors qu'une réunion des pays producteurs pourrait avoir lieu mi-avril afin d'entériner le principe d'un gel de la production. Des pays membres et non membres de l'Opep vont se réunir le 17 avril prochain à Doha afin de stabiliser la production et soutenir les cours du marché, a indiqué ce matin le ministre qatari de l'énergie Mohammed al-Sada. Cette réunion fera "le suivi" de l'accord sur un gel de la production à son niveau de janvier, convenu entre l'Arabie saoudite et la Russie le mois dernier, a-t-il précisé.

Cette réunion était initialement prévue pour le 20 mars en Russie mais les négociations entre les différents pays producteurs restent difficiles. L'Iran, qui a fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions internationales, a prévenu qu'il ne participerait pas au gel. Ce qui n'empêche pas M. al-Sada de se montrer confiant sur l'issue des négociations en cours : "A ce jour, quelque 15 producteurs Opep et non-Opep, qui représentent près de 73% de la production mondiale de pétrole, soutiennent cette initiative", précise-t-il dans un communiqué.

Vers 12h05 le baril de Brent gagne 1,13% à 39,39 dollars tandis que le WTI américian s'adjuge 1,09% à 37,09 dollars.