L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a entériné mercredi un accord de réduction de sa production. D'après une source officielle citée par l'agence Reuters, l'accord entre les 14 pays membres du cartel est conforme aux positions de principe adoptées en septembre à Alger. L'Algérie avait alors proposé de limiter la production à 32,5 millions de barils par jour, contre 33,6 millions de bpj actuellement

Cette réduction, qui passe par un système de quotas de production par pays, vise à accélérer le rééquilibrage du marché pétrolier, confronté depuis plusieurs années à une offre excédentaire. L'Opep représente 40% du brut produit dans le monde. Elle a invité les pays non membres du cartel, comme la Russie, à se joindre à son effort de réduction de la production.

Les marchés ont réagi positivement à ces annonces. Le baril de Brent de la Mer du Nord bondissait de 8,1% à 50,12 dollars mercredi en fin d'après-midi. En bourse, Technip a signé la plus forte hausse du CAC 40 (+5,3%) suivi par Total (+2,4%).