Engie a annoncé lundi l'acquisition pour 700 millions d'euros d'une participation de 40% dans Tabreed, le numéro un des réseaux de distribution de froid dans la région du Gofle. La transaction a été conclu auprès de la Mubadala Investment Company, un fonds d'investissement public contrôlé par le gouvernement d'Abu Dhabi. Ce dernier restera d'ailleurs le premier actionnaire de Tabreed avec 42%.
La société, fondée en 1990, distribue aujourd'hui l’équivalent de plus d'1 million de tonnes de froid produites par ses 71 usines de refroidissement urbain situées dans les pays du Golfe, notamment à Abu Dhabi pour les îles Al Maryah et Yas et la mosquée de Sheikh Zayed, ou encore à Dubaï pour le métro et plusieurs centres commerciaux et de loisirs.

Dans les Emirats, pendant l'été, la climatisation représente près de 70% de la consommation d'énergie. Les réseaux de froid permettent une réduction de 50% de cette consommation par rapport aux climatisations individuelles, peut-on lire sur le site du groupe.

De son côté Engie exploite plus de 250 réseaux urbains bas carbone de chaleur et de froid, dans 13 pays, notamment à Londres, Paris, Marseille, Barcelone, ou encore Lisbonne. "A travers ce partenariat avec Mubadala, Tabreed deviendra l'une des principales plateformes régionales de développement d'Engie, en plus de celles d’Europe de l’Ouest, d’Amérique du Nord (où ENGIE a récemment remporté une concession de 50 ans pour l'exploitation et l'optimisation du système énergétique de l'université de l'Etat de l'Ohio) et d’Asie du Sud-est. Le Groupe compte se développer rapidement, via Tabreed, sur de nouveaux marchés émergents comme l'Inde, l'Égypte et la Turquie", précise le groupe dans un communiqué.

L'opération doit encore recevoir l'aval des autorités réglementaires des Emirats arabes unis. Elle devrait être finalisée au troisième trimestre de cette année.