Un nouveau dossier est arrivé sur le bureau de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) lundi.

La Chine a déposé une plainte contre les Etats-Unis qu’elle accuse de «pratiques abusives» allant «contre les règles de l’OMC».

En cause, la décision du gouvernement américain d’imposer un droit de douane de 35% sur les importations de pneus chinois, en plus de la taxe de 4% déjà en vigueur.

Le décret fixant ce droit de douane, signé vendredi par Barack Obama, a pour but de préserver les entreprises américaines du secteur, pour une durée de trois ans.

Il s’agit d’une «forme grave» de protectionnisme, selon Pékin qui menace d’appliquer des mesures similaires sur les volailles et les voitures américaines.

Ces propos font craindre aux marchés une nouvelle dégradation des relations commerciales entre les deux pays, après le rappel par l’américain Mattel de jouets fabriqués en Chine.

La plainte déposée par la Chine ouvre la voie à des consultations entre les deux parties qui, si elles échouent au bout de 60 jours, conduiront l'Organe de règlement des différends de l'OMC à statuer sur l'affaire.

Le dollar s’apprécie dans ce contexte, profitant de son statut de valeur refuge. Vers 14h00, il gagne 0,08% à 1,4565 euro contre 14573 vendredi soir.

F.S. (avec agences)