Au titre du troisième trimestre 2010, la banque Société Générale a affiché un bénéfice net plus que doublé, à 896 millions d'euros, tandis que les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 793 millions d'euros. Au troisième trimestre 2009, le bénéfice était ressorti à 426 millions d'euros.

Vers 11h35, le titre Société Générale bondissait de 3,67%, à 43,64 euros, soit l'une des plus fortes hausses du marché parisien qui était en hausse de 0,47%. Les autres valeurs bancaires étaient également soutenues par ces résultats : +1,51% pour BNP Paribas, +0,96% pour Crédit Agricole, et +0,90% pour Natixis.

Sur la période, la banque française a annoncé des provisions pour pertes sur le crédit en recul de 39% et des revenus en progression de plus de 5%. L'établissement bancaire a déjà rempli l'objectif qu'il s'était fixé pour 2010, à savoir un bénéfice net de 3 milliards d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net s'est établi à 3,043 milliards d'euros.

Pour le quatrième trimestre 2010, Société Générale s'attend à dégager un bénéfice net 'assez similaire' à celui du troisième trimestre, a indiqué son PDG Frédéric Oudéa sur la chaîne d'information CNBC. De plus, il a réaffirmé la capacité de la banque à 'respecter les nouvelles exigences en capital Bâle III sans augmentation de capital'.