Les banques américaines Wells Fargo et Goldman Sachs ont signalé avoir reçu des avis d'information appelés "Wells notice" de la Sec. Ces avis traduisent généralement le fait que l’autorité de régulation envisage de porter plainte ou de prendre d’autres mesures disciplinaires. Ils constituent une base pour donner la chance aux accusés de monter une défense.

Wells Fargo a précisé que la Sec enquêtait sur les pratiques liées à la vente des titres adossés à des créances hypothécaires en vue de déterminer si les banques n’ont pas enfreint la législation américaine et si elles avaient respecté leur obligation d’information, en particulier si elles avaient bien dévoilé tous les faits et les risques associés à ces titres.

Goldman Sachs, qui a reçu son avis le 24 février, a révélé que les investigations de la Sec était centrées à son encontre sur une offre garantie en 2006 d’un montant de 1,3 milliards de dollars dans les titres adossés à des crédits hypothécaires subprime.

Les deux banques auraient fourni les informations réclamées par la Sec en relation avec l’enquête.