Après deux années de disette, le Crédit Agricole recommencera à verser des dividendes en 2014. L’engagement a été pris jeudi par le président du groupe, Jean-Marie Sander, devant les actionnaires réunis en assemblée générale. Ce dividende sera « normal », a-t-il précisé.

Pour l’heure, le groupe poursuit son redressement avec un plan d’économies de 650 millions d’euros annoncé en début d’année. Ce plan doit permettre de « retrouver une rentabilité durable dès l’exercice 2013 », selon M. Sander.

Crédit Agricole a annoncé en février une perte historique de 6,47 milliards d’euros au titre de l’année 2012. Cette perte tient compte d’une importante dépréciation d’actifs liée à la vente de sa banque grecque, Emporiki. Cette cession, annoncée à l’été 2012, « a permis de remonter le cours, même s'il ne reflète pas encore la valeur du groupe », a souligné M. Sander.

Après avoir multiplié les acquisitions en France et à l'étranger dans les années 2000, Crédit Agricole a subi de plein fouet la crise financière, notamment en Grèce. La banque entend désormais se recentrer sur la banque de détail et présentera à l’automne un nouveau plan stratégique.

Depuis le début de l’année, le titre est en hausse de 18%. Il cède 3,8% jeudi à la mi-journée, dans le sillage des autres valeurs bancaires et du CAC 40 (-2,1%).