La présidente de la Fed, Janet Yellen, a indiqué mercredi soir qu’il était possible que le programme d’achat d’actifs sur le marché prenne fin cet automne et qu’un premier relèvement de taux pouvait survenir 6 mois plus tard.
Ces déclarations ont été reçues par une partie des investisseurs comme l’indication d’une augmentation du taux directeur plus tôt que prévu en raison de la fermeté de la reprise économique aux Etats-Unis. Ce taux se situe actuellement entre 0% et 0,25%.

Cette appréhension a conduit à quelques tensions sur le compartiment des taux et sur les marchés actions. Les actions européennes sont en baisse de 0,68%. Le Cac 40 affiche un recul de 0,81%. Les futures des indices américains sont orientés à la baisse.
Par ailleurs, les taux à deux ans américains ont gagné 8 points de base, à 0,43%. C’est la plus forte variation enregistrée depuis 2011.
Les taux à dix ans ont grimpé de 10 points de base à 2,77%.
Les retraits des investisseurs du compartiment des actions et des obligations américaines ont conduit à une appréciation du dollar contre l’euro et contre un panier de devises de référence. Le billet vert a atteint son niveau le plus élevé depuis deux semaines contre la monnaie unique et depuis trois semaines face au panier.
La devise américaine a également monté contre le yen.