Le sauvetage temporaire de la Grèce, l’arrêt de l’hémorragie sur la Bourse chinoise, les résultats semestriels meilleurs qu’attendu aux Etats-Unis ont amené les investisseurs à se repositionner plus massivement sur les actions composant l’indice phare de la place parisienne.

Pour Nicolas Chéron, cependant, la période estivale et particulièrement le mois de Juillet ont rarement été bénéfiques aux actions. De ce fait à moyen terme le Cac 40 qui a atteint 5142,88 points pourrait bien redescendre vers les 4800 points puis fluctuer entre 4800 et 5300 points.

L’indice Vix qui mesure la volatilité sur les marchés a retrouvé des plus bas annuels. Son rebond devrait accompagner un repli du Cac 40.

La correction que connaitrait la Bourse parisienne serait une simple consolidation qui lui permettrait de prendre appui sur un support plus tangible.