Plusieurs centaines de clients d’HSBC ont été dans l’incapacité d’accéder aux services bancaires offerts sur Internet et sur application mobile pour le deuxième jour consécutif.
D’autres clients ont été prélevés de 5 livres sterling de frais de découvert alors que leur compte courant était dument approvisionné.
HSBC n’a pas précisé la raison à l’origine de ces déficiences informatiques. Cependant le Financial Times nous apprend que selon une source proche du dossier, les anomalies s’inscriraient dans le cadre d’une attaque plus vaste contre HSBC destinée à rendre le site de la compagnie inaccessible aux clients.
C’est la deuxième fois en l’espace de quatre mois qu’HSBC doit faire face à des problèmes informatiques. En aout, la banque a du faire face à une défaillance de son système qui a empêché des centaines de personnes de recevoir leur paiement par chèque.
En fin de matinée, HSBC a signalé que les clients particuliers pouvaient de nouveau utiliser l’application mobile, tout en ajoutant que le service pouvait s’avérer lent en raison d’une forte demande.
Les clients entreprises ayant besoin de faire un paiement urgent de plus de 100 000 livres ont été invités à formuler leur requête par téléphone.
D’autres banques britanniques qu’HSBC ont été confrontés ces derniers mois à des mésaventures de nature informatique. Ainsi en a-t-il été de Royal Bank of Scotland.