Société Générale a donné lundi le coup d'envoi de l'introduction en bourse d'ALD Automotive, sa filiale de location longue durée (LLD) dont elle espère accélérer la croissance et augmenter la visibilité notamment auprès des particuliers. Société Générale prévoit de céder jusqu’à 23% du capital, soit 92,9 millions d’actions, pour un montant estimé entre 1,3 et 1,6 milliard d'euros.

Il s'agit de la plus grosse introduction à la bourse de Paris depuis celle d'Amundi, autre filiale de Société Générale détenue avec Crédit Agricole, mise en bourse en 2015. La fouchette de prix, fixée lundi entre 14,20 et 17,40 euros par actions, valorise ALD entre 5,7 et 7 milliards d'euros. « Cette introduction en bourse confirme la nature stratégique d’ALD au sein du groupe Société Générale. Elle va permettre à ALD d’accélérer son développement et de devenir un leader dans un secteur de la mobilité en pleine transformation », a commenté le directeur général de la SoCGen, Frédéric Oudéa.

La banque avait racheté ALD Automotive au début des années 2000 et l'a hissé au rang de troisième gestionnaire mondial de flottes d'entreprises, avec 1,4 million de véhicules gérés dans le monde. Même si SG est restée avare en détails financiers pour le moment, il s'agit d'une activité rentable. En 2016, le bénéfice net d'ALD s'est élevé à 512 millions d'euros, soit 12,5% des résultats du groupe, alors que ses revenus n'ont représenté qu'environ 5%. L'entreprise emploie quelque 6000 personnes.

Pour la période 2016-2019, ALD Automotive espère une croissance annuelle moyenne de sa flotte de véhicules d'environ 8% à 10% ainsi qu'un résultat net en progression annuelle moyenne d'environ 7%. Outre l'Europe où elle est bien implantée, la société compte se développer sur les marchés émergents tels que la Russie, la Chine ou le Mexique mais n'envisage pas de conquérir les Etats-Unis, un marché déjà mature où le groupe est présent grâce à un accord avec son homologue Wheels.  ALD s'est également lancé dans une stratégie active de partenariats dans le but de capter les particuliers, un marché disposant d'un grand potentiel du fait de la mutation du comportement des clients, pour qui l'acquisition d'un véhicule n'est plus essentielle. En avril, ALD avait ainsi noué une collaboration avec la plateforme de covoiturage Blablacar qui permet à ses membres les plus assidus de bénéficier d'offres de location longue durée à tarifs préférentiels.

Pour en savoir plus sur l'introduction en bourse, cliquez ici.