D'après un rapport du ministère des Finances dévoilé hier par Le Parisien, le bouclier fiscal a bénéficié en 2010 à 18 764 contribuables, soit environ 3000 personnes de plus que l'année dernière. Le coût du dispositif s'est monté 679 millions d'euros, contre 560 millions en 2009.

Les remboursements sont très inégaux : de quelques centaines d'euros pour les contribuables les plus « modestes » jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'euros pour les plus riches. Ainsi, quelque 1 170 contribuables se sont partagé 423 millions d'euros, plus de 62 % de l'enveloppe totale, note le journal. A elle seule, la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt, s'est vu rembourser 30 millions d'euros.

Ces chiffres risquent de relancer la polémique sur ce dispositif de plus en plus contesté à l'heure où le gouvernement cherche à faire des économies tous azimuts.

«Il n'est pas question pour le gouvernement de renoncer au principe du bouclier fiscal parce qu'il est juste de ne pas payer plus de 50% de ses revenus en impôts», a cependant déclaré Christine Lagarde cette semaine au Figaro. Selon la ministre de l'économie, la suppression du bouclier fiscal ne peut être envisagée qu'à moyen terme, dans le cadre d'un rapprochement entre les fiscalités allemande et française.