Le gouvernement étudie plusieurs pistes pour la réforme de la fiscalité sur le patrimoine, qui sera discutée en 2011, notamment une « correction » du bouclier fiscal et de l'impôt sur la fortune.

«Nous allons corriger le bouclier fiscal et l'ISF. Cela ne veut pas dire que nous les supprimerons», a précisé François Baroin mardi lors d'une rencontre organisée par BVA, Orange et « L'Express ». Selon Les Echos, le ministre du Budget a évoqué la possibilité de relever le seuil d'assujettissement à l'ISF de 790 000 euros à 1,2 million.

Cela reviendrait à diviser par deux le nombre de contribuables payant l'ISF, qui passerait de 560 000 à 300 000, indique le journal. Le manque à gagner pour l'Etat serait de 300 millions d'euros (sur un produit total de l'ISF de plus de 3 milliards).

L'autre piste à l'étude est le relèvement de l'abattement sur la valeur de la résidence principale -déjà passé de 20 % à 30 % en 2007 -, voire une exonération totale.

Pour l'heure, le gouvernement n'entend pas toucher à la fiscalité du patrimoine et demande aux députés UMP de ne pas voter demain l'amendement prévoyant la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF dès 2011.