Même en période de rigueur budgétaire, on ne touche pas aux placements préférés des Français. L’assurance-vie et le livret A conserveront en 2011 leur fiscalité avantageuse, la commission des finances du Sénat ayant retiré ce lundi des amendements censés modifier leur régime.

Les intérêts du livret A (et autres livrets d’épargne réglementée) continueront ainsi à être exonérés d’impôts, tandis que le prélèvement forfaitaire libératoire de l’assurance-vie est maintenu à 7,5% au bout de 8 ans (pour plus de détails, voir notre fiche pédagogique sur la fiscalité de l’assurance-vie).

Le rapporteur de la commission des finances, Philippe Marini, a également retiré l’amendement censé instaurer un taux réduit d’imposition à 5,5% sur les contrats d'assurance-vie comprenant au moins 15% d’actions de sociétés françaises ou européennes.

Cependant le sort du livret A et de l’assurance-vie pourrait à nouveau être débattu dans le cadre de la réforme de la fiscalité sur le patrimoine prévue au printemps prochain.