«Je suis prête à ce que nous abaissions le seuil de la contribution de solidarité à la réduction des déficits», a déclaré la ministre du budget, Valérie Pécresse, dimanche au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. «À quel niveau ? Le débat parlementaire le dira», a-t-elle ajouté.

Des députés et des sénateurs ont proposé d’abaisser ce seuil à 250 000 euros dans le cadre des discussions budgétaires, afin d'augmenter les recettes issues de la taxe.

François Fillon avait annoncé fin août une contribution «exceptionnelle» de 3% des plus hauts revenus, fixant la barre à 500 000 euros de revenu fiscal et plus.
Cette mesure devait rapporter 200 millions d’euros à l’Etat en 2012, un montant plutôt faible en comparaison des 12 milliards d’euros d’économies prévues l’année prochaine. La taxe devrait être reconduite en 2013, avait précisé le Premier ministre.

Lire aussi notre dossier: Rigueur: ce qui attend les Français