Finalement, quatre entités sont affectées par la perte du triple A  de la France. Ainsi le titre obligataire d’Aéroport de Paris voit sa note maintenu à A+ avec perspective négative. La note du titre EDF passe de A+ à A-1 avec perspective stable, celle de  RTE EDF Transport de A+ à A-1 avec perspective stable et celle de la SNCF de AA à A-1+ avec perspective négative.

Au total S&P aura modifié les notes et/ou perspectives de quatorze entreprises européennes suites aux modifications des notes souveraines dans la zone euro.