A 50,8 milliards d’euros, le bénéfice net cumulé des 37 entreprises du CAC 40 qui ont déjà publié leurs résultats pour 2012 (manquent Carrefour, Gemalto et Alstom) est en baisse de 29,8%, selon les données compilées par l’agence Reuters.

Seulement 11 sociétés sur 37 au sein du CAC 40 ont enregistré un résultat net part du groupe supérieur à ce que qu'attendaient les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S. Ces derniers tablaient sur un repli de 7% du résultat net part du groupe cumulé pour ce panel des sociétés du CAC 40.

La principale explication de cet écart réside dans les dépréciations d’actifs, parfois massives, inscrites dans les comptes de résultats de 2012. Ainsi, Crédit Agricole a-t-il publié une perte de 6,5 milliards d'euros en 2012 (contre une perte de 2,9 milliards attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S) après avoir inscrit pour 4,8 milliards de charges exceptionnelles dans ses comptes. GDF Suez a également été contraint de déprécier deux milliards d'euros d'actifs l'an dernier, ce qui a porté son résultat net à 1,55 milliard d'euros contre 3,613 milliard attendu par le consensus.