Après plus de dix ans d’absence, l’équipementier automobile Valeo s’apprête à faire son grand retour dans le CAC 40. A compter de la séance de bourse du 23 juin, il remplacera le fabricant de tubes sans soudure Vallourec, a indiqué jeudi Euronext. L'opérateur de la place de Paris recompose régulièrement ses indices en fonction de deux critères majeurs, la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres.

Or, Valeo a connu depuis un an et demi une hausse pratiquement continue de son cours de Bourse qui est passé d'un peu plus de 31 euros en novembre 2012 à 101,65 euros jeudi à la clôture du marché, soit une progression de 225%. Sa valorisation boursière s’élève à 8,1 milliards d'euros. Vallourec de son côté a vu son titre divisé par deux ces trois dernières années et ne représente plus qu’une capitalisation de 5,2 milliards d'euros.

Des changements sont également programmés dans le SBF 120, avec le remplacement de NicOx par une autre biotech, Genfit, et l’arrivée de GTT, le spécialiste du stockage et du transport de GNL récemment introduit en bourse par sa maison-mère GDF Suez. Quatre valeurs sont en outre intégrées au CAC mid&small : Lanson-BCC, Stef, Thermador Groupe et VM Materiaux.

Vendredi à la mi-journée, le titre Valeo empoche 3,1% tandis que Vallourec cède 1,9%.