Sans attendre le conseil des ministres de rentrée qui se tient ce matin, François Hollande a annoncé dans une interview au Monde la fusion de la prime pour l’emploi et du RSA activité. Ce coup de pouce fiscal vise à « favoriser la reprise du travail et améliorer la rémunération des salariés précaires », a précisé le chef de l’Etat.

La prime pour l'emploi (PPE) est un crédit d’impôt attribué aux foyers fiscaux dont l'un des membres au moins exerce une activité professionnelle et dont les revenus ne dépassent pas certaines limites. Le RSA est une aide versée par les Départements sous conditions de ressources. La fusion de ces deux aides sera inscrite dans la loi de finances pour 2015  mais elle ne s'appliquerait qu'à compter de 2016. 

Le gouvernement avait initialement envisagé une baisse des cotisations salariales de 2,5 milliards d’euros pour les travailleurs à faible revenu au 1er janvier 2015, mais cette mesure a été censurée par le Conseil constitutionnel au nom du principe d’égalité. En optant pour la fusion du RSA et de la prime pour l’emploi, François Hollande promet « une amélioration du pouvoir d'achat équivalente à ce qui avait été prévu initialement ».