La France est le plus important payeur de dividendes en Europe, hors Royaume-Uni, affirme un rapport publié mercredi. D’après le Henderson Global Dividend Index, les sommes consacrées à la rétribution des actionnaires se sont élevés à 40,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 30% sur un an.

Cette hausse est due notamment au « retour à la normale » du secteur financier dont les résultats s’avèrent robustes. Après avoir suspendu son dividende en 2013, le Crédit Agricole a ainsi redistribué 1,2 milliards de dollars. Société Générale a fortement augmenté son dividende et BNP Paribas a maintenu le sien malgré la forte amende imposée par les régulateurs américains. Mais c’est l’assureur Axa qui s’est montré le plus généreux avec 2,7 milliards de dollars de versements. Quant à Orange, même s’il a annoncé une baisse de son dividende pour l’année en cours, il a maintenu celui promis en 2013.

Au niveau européen, la hausse des dividendes atteint 18% à 153 milliards de dollars, soutenue par la hausse de l’euro et par les bonnes performances des entreprises sur l’année écoulée. « Nous avons débuté l’année en confiance, certains que 2014 allait être une bonne année pour les investisseurs en quête de rendement (…) Nous sommes désormais convaincus que nous allons assister cette années à la croissance (des dividendes) la plus importante depuis 2011 », commente Henderson, soulignant que plus des 3/5 des dividendes annoncés ont déjà été payés.