« Dans le cadre d’une étude réalisée à l’automne 2016, nous avons cherché à évaluer le lien entre incertitude politique et variation de la croissance du PIB. Nous avons conclu que si l’indice d’incertitude augmentait en France autant qu’au Royaume-Uni au moment du référendum sur le Brexit, la croissance française serait affectée à hauteur de 0,6% » rappelle Julien Marcilly.
Dans le cas d’un choc politique majeur, la hausse du PIB passerait ainsi de 1,3% à 0,7%.

L’équipe de Julien Marcilly ne s’était en revanche pas aventurée dans l’appréciation des éventuelles conséquences qu’aurait une sortie de la France de la zone euro. « De nombreux facteurs macroéconomiques à moyen terme entrent en compte dans cette appréciation. Il faut disposer de grands modèles économétriques avec beaucoup d’équations » précise le chef économiste.

Toutefois, des calculs ont été réalisés à partir des estimations faites dans la récente étude jugée «sérieuse » de l’Institut Montaigne. « Celle-ci admet qu’une sortie de la zone euro pourrait impacter à moyen terme le PIB de la France de 4% à 13%. Cela nous amènerait à une augmentation des défaillances d’entreprises dans l'Hexagone de 25% à 30% » conclut Julien Marcilly.