La conjoncture continue à s’améliorer dans le secteur manufacturier français. L'indice des directeurs d'achats (PMI) ressort à 54,9 en juillet, contre 54,8 en juin, selon le cabinet Markit qui souligne l'accélération des embauches dans le secteur.

"L’amélioration de l’environnement économique incite les fabricants français à créer de nouveaux emplois en juillet, le taux de création de postes se renforçant par rapport au mois dernier et atteignant son plus haut niveau depuis presque 17 ans", indique le cabinet. Pour son économiste Alex Gill, cette reprise de l'emploi industriel devrait se traduire par une baisse du chômage au cours des prochains mois. "En effet, la hausse marquée des arriérés de production de nouveau observée en juillet laisse présager un troisième trimestre positif pour l’emploi".

L'enquête fait également ressortir une hausse soutenue des nouvelles commandes en juillet, avec un allongement des délais de livraison et des tensions sur les chaînes d'approvisionnement. Le degré de confiance quant à une hausse de l'activité au cours des 12 prochains mois atteint ainsi son plus haut niveau depuis juillet 2012, date du début de la collecte de cette donnée par le cabinet.

Les résultats de cette enquête sont en ligne avec d'autres indicateurs publiés ces jours-ci qui confirment l'accélération de la reprise dans la zone euro. La croissance dans les 19 pays membres a atteint 2,2% au deuxième trimestre contre 1,9% au premier, tandis que le chômage est tombé à son plus bas niveau depuis 2009 (9,1%), a indiqué Eurostat. L'inflation est restée stable en juillet, à 1,3%. Ces indicateurs ont porté l'euro vers un nouveau plus haut de deux ans, à 1,18 dollar mardi matin.