Electricité

Les tarifs réglementés de l'électricité, appliqués par EDF, augmentent de 1,7% au 1er août, dans le cadre de la révision annuelle de ces tarifs. Cette hausse concerne les tarifs bleus, résidentiels et professionnels. Elle est limitée à 0,6 % pour les tarifs jaunes (Corse) alors que les tarifs verts, appliqués aux activités très consommatrices, baisseront eux de 0,4 %.

Gaz

Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie, diminuent en moyenne de 0,8%. Dans le détail, ils reculent de 0,3 % pour les ménages qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson et de 0,5 % pour ceux qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude. Contrairement à l'électricité, les prix du gaz sont révisés mensuellement afin de suivre au plus près l'évolution des prix de marché. Depuis 2014 ils ont baissé de 20,5%, selon la Commission de régulation de l'énergie.

NB: Dans une décision rendue le 19 juillet, le Conseil d'Etat s'est prononcé pour la suppression des tarifs réglementés du gaz, jugés contraires au droit européen. Le ministre de l'écologie Nicolas Hulot a indiqué que cette suppression devrait être "lissée dans le temps", sans fixer de calendrier.

Livret A

Le taux du Livret A et du livret de développement durable et solidaire (ex LDD) est maintenu à 0,75%, son plus bas niveau historique. Il aurait dû être relevé à 1% en vertu de la nouvelle formule de calcul prenant en compte l'évolution de l'inflation et des taux sur le marché monétaire sur les six derniers mois. Mais le gouvernement a suivi la recommandation de la Banque de France de ne pas appliquer cette hausse, "dans une optique de stabilité".

NB: Avec ce statu quo le rendement réel du livret A est désormais négatif compte tenu d’une inflation qui oscille en France entre 0,7% et 1,3% (en glissement annuel) depuis le début de l’année. La collecte, elle, a été très dynamique au premier semestre avec plus de 9 milliards d'euros placés sur le livret A. Une épargne certes sans risque, mais qui "dort" au taux actuel.

Pour les Parisiens:

Le passe Navigo pour les transports franciliens augmente de 2,20 euros à 75,20 euros mensuels.

Les "loyers de référence majorés" servant à l'encadrement des loyers dans la capitale sont légèrement relevés, entre 0 et 2% selon les quartiers et le type de logement. Ces nouveaux plafonds, fixés par arrêté, s'appliquent aux contrats de location signés à partir du 1er août 2017 et jusqu’au 31 juillet 2018.