L’inflation est toujours et partout un phénomène monétaire : cette formule célèbre de Milton Friedman, soutenue par des observations empiriques* précises, a mis en avant le rôle prépondérant de l’expansion de la masse monétaire dans le phénomène inflationniste.
Sous le prisme de cette théorie, observer les investisseurs espérer une inflexion haussière structurelle de l’inflation dans les mois à venir est l’équivalent médical d’évaluer la théorie de la combustion humaine spontanée : comment sans facteur exogène un corps humain pourrait-il brutalement prendre feu ?
Symétriquement, comment la plus faible expansion de la masse monétaire** aux Etats-Unis depuis 2010 pourrait aboutir à des conditions inflationnistes « explosives » de fin de cycle dans les prochains trimestres ?

Le mystère reste entier.

* Livre "Histoire monétaire des Etats-Unis" édité en 1963
** M2 à fin janvier 2018 est en hausse 4,2% sur un an, sa plus faible expansion sur un an depuis décembre 2010


  Pierre Bellot, Gérant multigestion Invesco Asset Management

♦♦♦♦♦ Retrouvez les fonds d'Invesco commercialisés sur EasyBourse en cliquant ici ♦♦♦♦♦