A la même époque l’année dernière, les statisticiens allemands constataient, affligés, que le prix de la laitue iceberg avait plus que doublé, contribuant avec l’ensemble des prix alimentaires, à une inflation en forte hausse*. Le prix de la laitue ne doublant pas chaque année, le dernier chiffre d’inflation allemande revient aujourd’hui à son niveau le plus bas depuis novembre 2016**.

Or, le Président de la Bundesbank l’a rappelé : la stabilité des prix est l’unique référence qui permet de juger la réussite de la politique monétaire***, avec des chiffres d’inflation qui doivent rester «inférieurs à, mais proches de 2 %». A l’heure où la BCE réduit ses achats de titres, les derniers chiffres pourraient-ils la contrarier ? Quelle salade !

 Bernard Aybran, Directeur de la multigestion pour Invesco AM

* 2,2% en février 2017
** L'inflation allemande atteignait 1,4% en janvier 2018. Source Destatis(institu allemand de la statistique)
*** Article 127, paragraphe 1 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne.