Les chiffres publiés la semaine dernière par la BCE concernant les marchés financiers permettent de comparer aux titres achetés via le QE à janvier (les données de QE pour février sont disponibles, pas celles sur les marchés).

En ce qui concerne les achats de titres souverains, qui ont commencés en mars 2015 : les achats cumulés se montent à 1 952 milliard d’Euros en janvier alors que les émissions nettes par les gouvernements sur la même période s’élèvent à 395 milliards. La BCE a acheté, grosso modo, 5 fois l’émission nette.



Forte proportion de titres souverains

Pour le crédit, avec des achats qui ont commencé en juin 2016 : les achats cumulés sont de 138 milliards d’Euros pour des émissions nettes par les entreprises non-financières de 125 milliards. Deux chiffres comparables, donc ; la BCE a acheté l’équivalent de toute l’offre nette sur la période.



En conséquence, la proportion du marché des titres souverains détenus par la BCE a progressée régulièrement pour atteindre 25%. A noter, la BCE n’achète que les obligations à maturité 2-30 ans, sur ces titres éligibles la proportion est donc plus élevée.

Pour le crédit, la tendance est la même, avec 13% du marché absorbé par la BCE (entreprises non-financières). A noter ici aussi, la BCE n’achète que des titres IG et aucun titre HY, la proportion d’achats sur les titres IG éligibles est donc plus élevée.



 Stéphane Déo, stratégiste pour la Banque Postale AM