L’univers mondial du crédit, avec ses milliers d’émetteurs, offre une foison d’opportunités aux investisseurs orientés sur la sélection de titres, même dans des marchés qui sembleraient offrir un potentiel limité d’un point de vue « top down ». Un moyen d’identifier ces opportunités est de comprendre les tendances de fond ou les « thèmes » qui influencent la performance des différentes entreprises, ce qui permet de distinguer les gagnants des perdants dans tous les segments du crédit. Schroders partage ici quelques thèmes que le fonds juge intéressants.

Accroissement de la demande de données numériques

À l’ère numérique, Internet joue un rôle croissant dans les activités professionnelles et les loisirs. Les données en ligne permettent aux entreprises de mieux identifier leurs clients, de mieux communiquer avec eux et de mieux les servir.

L’accroissement du volume des données impose une charge de plus en plus importante aux réseaux de communication qui fournissent la bande passante.
Les entreprises en mesure de développer les infrastructures requises et d’innover pour offrir les solutions appropriées semblent bien placées pour prospérer dans cette ère numérique. À l’inverse, celles qui ne parviennent pas à s’adapter à l’évolution des modes de consommation pourraient être menacées.

Démographie

Il est essentiel pour les entreprises de comprendre les caractéristiques démographiques de leur clientèle. Les individus vivent de plus en plus longtemps. Les nouvelles générations sont bien plus conscientes des problèmes de santé liés par exemple à l’alimentation et au tabac, et bénéficient d’un meilleur accès aux soins.

La richesse n’est pas répartie de manière uniforme entre les différents groupes de population. Leur façon de dépenser n’est pas la même et les modes de consommation diffèrent entre générations. Face à la poursuite des mutations technologiques, certains groupes seront confrontés à de nouveaux défis en termes d’emploi.

Il convient pour les investisseurs d’identifier les entreprises dont le modèle économique s’adapte au développement de ces tendances démographiques, et celles dont la survie est compromise.

Technologie

La technologie connaît un développement accéléré et affecte chaque individu au quotidien d’une manière ou d’une autre. Cette tendance offre aux entreprises l’opportunité de gains d’efficience en réduisant leur dépendance vis-à-vis de la capacité limitée de main d’œuvre. Ces gains d’efficience concernent l’ensemble des processus, de la production à la conception en passant par la gestion de la comptabilité et des ressources humaines.

La compréhension croissante des menaces que la pollution fait peser sur l’environnement conduira à adopter de nouvelles technologies, comme l’utilisation d’énergies propres dans l’industrie et le transport. Les consommateurs veulent des solutions de plus en plus perfectionnées, qu’il s’agisse de smartphones ou de gadgets électroniques.

Bien que les bénéficiaires les plus évidents soient les entreprises technologiques qui fournissent des solutions dans le domaine de la robotique ou de l’intelligence artificielle, l’impact sera ressenti dans l’ensemble de la chaîne de valeur, notamment via les fournisseurs d’équipements, les opérateurs financiers et les salariés.

Il convient également de prendre en compte les menaces qui pèsent sur la technologie, comme la cybercriminalité et la manière dont les entreprises font face à ces attaques extrêmement sophistiquées. Une piste consiste à rechercher des émetteurs obligataires qui disposent de plans bien conçus pour résister à cette menace, voire même susceptibles d’en tirer parti en fournissant des solutions dans le domaine de la cyber-sécurité par exemple.

Impact environnemental des moteurs diesel

Le niveau relativement faible d’émissions de CO2 des moteurs diesel par rapport à ceux à essence explique leur popularité ces dernières années. Cependant, des études montrent désormais que les émissions de dioxyde d’azote et de particules rejetées par les moteurs diesel pourraient être particulièrement nocives pour la santé. Face à ce constat et aux objectifs en matière de réduction de la pollution, les pouvoirs publics imposent de plus fortes restrictions aux émissions des véhicules et accroissent la fiscalité sur les voitures diesel et essence.

Il est donc important de se demander quels sont les constructeurs automobiles dont le budget va leur permettre de respecter aisément les nouvelles normes en matière d’émissions à l’avenir, et quels sont ceux qui risquent d’éprouver des difficultés. Il importe également de comprendre les développements technologiques dans le domaine des véhicules électriques et de distinguer les entreprises à la pointe de l’innovation de celles qui accusent un retard en la matière.

Les moteurs diesel et essence font intervenir une chaîne de valeur complexe. Il est important d’étudier les fournisseurs pour identifier ceux susceptibles d’être touchés par la baisse des ventes de véhicules diesel à moins de diversifier leur activité (fabrication de composants spécifiques aux moteurs diesel ou infrastructure d’approvisionnement en carburant par exemple) et ceux qui pourraient ne pas être affectés (aménagement intérieur et tableaux de bord par exemple).

Une optique prospective

Ce sont là quelques exemples des thèmes qu’il convient d’étudier pour déterminer comment le monde évolue. Ces thèmes ne sont pas des phénomènes isolés, mais tendent au contraire à se combiner.

Ils permettent d’obtenir une vision d’avenir du monde et de disposer d’un cadre permettant de porter un jugement sur les différents émetteurs et la capacité de leur modèle économique à relever les défis associés aux thèmes identifiés.

L’identification de plusieurs thèmes et en particulier des situations où ils se combinent peut aider à obtenir une conviction forte à l’égard de tel ou tel émetteur, ou des facteurs de risque, dans une optique prospective.

 Michael Scott, gérant de l’équipe crédit de Schroders