Il y a une dizaine de siècles, Alfred le Grand(1) était qualifié de premier « roi des Anglo-Saxons », après avoir repoussé plusieurs attaques vikings. La gloire.

Il y a une dizaine d’années, les actions britanniques comptaient pour le tiers des capitalisations européennes(2), loin devant tous les autres marchés. La gloire. Aujourd’hui, avec moins du quart des capitalisations, elles sont devenues le marché le moins apprécié des investisseurs, qui n’ont jamais été aussi sous-pondérés depuis 20 ans(3). C’est qu’elles comptent parmi les pires des grands marchés en 2018 et, sur les trois dernières années, elles ont généré moitié moins de performance que les marchés du continent(4). Qui pourra faire revenir les investisseurs internationaux ? Un nouvel Alfred !

1 Roi du Wessex de 871 à 899
2 Données MSCI, mars 2008
3 Source BofA Merrill Lynch European Fund Manager Survey, mars 2018
4 31,9% pour le FT 100 contre 66,7% pour le MSCI EMU, performances en euros, dividendes réinvestis, du 27/09/15 au 26/03/18.


 Bernard Aybran, directeur de la multigestion d’Invesco AM

 
 

****Retrouvez les fonds Invesco AM commercialisés sur la plateforme EasyBourse en cliquant ici****