Oui mais :
• Sur les 6 derniers mois l’inflation sous-jacente est de 2,4%, sur les trois derniers mois de 2,8%. Il y a donc une tendance très claire comme le montre le graphique ci-dessous.
• Même chose pour l’indice de la Fed d’Atlanta qui utilise les composantes les plus inertes du CPI (ou « sticky » pour « inerte » en bon français) : une progression de 2,13% à 2,36% avec une inflation sur les trois derniers mois de 2,81%.
• Mardi l’indice des prix industriels avait gagné 2,7% après 2,5% en février et en constante accélération depuis le point bas à 0,1% début 2016.
• Certaines enquêtes, notamment le Philly Fed et l’Empire, montrent une très nette augmentation des prix d’achats dans l’industrie, en parallèle avec l’inflation dans l’industrie.
Si ces chiffres restent modestes, surtout en regard des cycles précédents, il semble qu’il y ait néanmoins une tendance à la hausse des pressions inflationnistes. Depuis qu’on l’attend !




Stéphane Deo, stratégiste chez La Banque Postale AM