" Revenons pour commencer sur les deux nouvelles importantes de la fin de la semaine dernière. Pour le deuxième mois consécutif, les créations d’emplois aux Etats-Unis ont déçu en avril : 164 000 après 135 000 en mars. Le niveau tendanciel de 200 000 serait-il à remettre en cause ? Rappelons deux choses en la matière.
D’abord, une phase haussière du cycle vieillissante doit impliquer des créations d’emplois moins dynamiques. On ne peut pas acter du premier point (n’est-ce pas au minimum la tentation d’une partie du marché ?) et ne pas considérer que le rythme des nouveaux postes de travail créés va ralentir. Ensuite, et dans le prolongement du point précédent, gardons en tête que la stabilisation du taux de chômage autour du bas niveau actuel (3,9% le mois dernier pour une tendance de 4%) ne nécessite que 100 000 nouveaux emplois par mois.
Bref, un ralentissement de l’emploi ne serait pas une si grosse surprise que cela et permettrait de ne pas redouter davantage d’inflation salariale.

Remarquons toutefois que sur ce dernier point il continue à ne pas se passer grand-chose. Le glissement sur un an du salaire horaire est ressorti à 2,6% en avril, après +2,7% en mars. Comme quoi sans doute la relation entre taux de chômage et dynamique salariale est moins simple que souvent considérée. Il faut aussi prendre en compte une plus grande flexibilité du marché du travail, les évolutions démographiques, une inflation assez faible depuis assez longtemps, la modestie des gains de productivité et in fine l’état du rapport de force entre les entreprises et leurs employés.

Pour en conclure que le coût du travail a bien du mal à accélérer. Comment ne pas comprendre que croissance et inflation devraient rester modérées aux Etats-Unis, avec des entreprises qui continueraient de « tirer leur épingle du jeu » pour ce qui est des profits et une banque centrale qui n’aurait pas à « hâter le pas » concernant la normalisation du réglage monétaire ? Si ce n’est peut-être pas le « meilleur des mondes », ce n’est assurément pas un mauvais environnement économique pour les marchés ".

♦♦♦♦♦ Retrouvez tous les fonds LBP AM commercialisés sur EasyBourse en cliquant ici ♦♦♦♦♦